Quelles aides pour inciter au recrutement de travailleurs handicapés ?

Découvrez juste après trois aides au recrutement d’handicapés dont les entreprises peuvent bénéficier. Ces aides concernent l’aménagement du lieu de travail, les formations nécessaires pour ces travailleurs et une aide pour les travailleurs récemment handicapés. Il faut savoir qu’elles viennent de l’Association de Gestion du Fonds pour l’Insertion professionnelle ou AGEFIPH. Sachez qu’il n’est pas automatique pour toutes les entreprises qui emploient des travailleurs handicapés d’en bénéficier, cela dépend des critères d’éligibilité, de la disponibilité des ressources et des priorités.

Une aide pour continuer à exercer un travail

Une aide pour la formation afin d’aider un travailleur handicapé à garder son emploi existe. Cette aide se concentre surtout sur une formation donnée au travailleur en question, formation qui lui sera utile en vue d’une qualification. Cette formation peut être donnée par son entreprise employeur ou bine par le biais d’un tout autre organisme.

L’employeur peut bénéficier de cette aide s’il emploie une personne avec un handicap qui vient de survenir récemment ou bien un handicap qui s’est aggravé ou encore une personne handicapée qui a reçu il y a peu de temps une évolution dans son contexte de travail. Le montant de celle-ci est à déterminer suivant le coût pédagogique lié à la formation à effectuer.

Aide pour aménager le poste de travail

Pour aider une entreprise dans le cadre de l’adaptation d’un poste de travail pour une personne handicapée, la société en question peut demander de bénéficier de l’aide « à l’aménagement du poste de travail » auprès de l’AGEFIPH. Cette aide se focalise sur l’adaptation des machines ou des outils de travail, sur l’aménagement des postes de travail ou bien sur l’amélioration de leur accessibilité. Toutefois, sachez que le montant de celle-ci ne doit en aucun cas dépasser 80 % du coût total des aménagements envisagés.

Peuvent bénéficier de cette aide tout employeur qui fait travailler une personne handicapée qui possède un avis médical dans lequel est inscrit les difficultés à occuper son poste de travail actuel.

Une aide pour l’apprentissage

D’autre part, il existe une aide mise en place pour inciter les employeurs à donner des contrats de professionnalisation et d’apprentissage aux personnes handicapées. Cette aide peut prendre la forme de subvention forfaitaire allant de 1525 € par période de 6 mois notamment pour l’embauche d’une personne handicapée de moins de 30 ans ou d’une prime à l’embauche d’une somme de 3 050 € par an, ceci appuyer par un contrat d’apprentissage.

Faut-il faire connaître son handicap lors de sa recherche d’emploi ?
Quel est le rôle de l’agefiph ?